Science participative et biodiversité ont la cote

Domaine pionnier (début du 20ème siècle !) dans ce que l’on désigne aujourd’hui comme les sciences participatives, le secteur de la biodiversité voit le nombre des citoyens bénévoles-non spécialistes augmenter depuis 2011.

En mai 2017, le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire a publié des statistiques indiquant le nombre de participants actifs par année. On constate ainsi une augmentation de 185 % de participants entre 2011 et 2016, passant de 23 300 à 66 500 personnes déclarant avoir contribué à un projet d’observation et/ou de collecte.


Datavisualisation réalisée avec infogram.com : https://infogram.com/step-by-step-charts-1h0n25wq1o7l2pe?live

Origine des données : Observatoire national de la biodiversité. Collectif national Siences Participatives-Biodiversité, 2017